Plaats reactie

Actede ° et X sur Herrlisheim (67)

jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour José

Merci pour votre réponse.
Cet acte ne m'ouvre pas d'autre horizon. Mais au moins je commence à saisir quelques mots latins simples.
En regardant sur une carte il il y a un village Eckwersheim au Nord de Vendenheim.

Cordialement

Jean-Pierre

PJ: + Jean BECKER - 21/09/1742 - Herrlisheim - AD 67 -3 E 193/13 - page 42, la page 43 ne semble que contenir les signatures et marques
Bijlagen
+1742 Jean BECKER.jpg

christianvedier
male
Berichten: 6415
Salut Jean-Pierre et José,

1) quelques  petites"bricoles  pour l'acte de baptême d'Elisabeth.

2) une "bricole" aussi à ranger dans la rubriques "Documents en supplément"


---------- -----------
-Baptême d'Elisabet Vollweid :

mari  de la marraine: je suis allé voir sur le registre (numérisé) . Je lis "Hernesti" (Hernest/Ernest)

toponyme non identifié :[S…baudia?],  Je pense qu'il s'agit d'une région (plutôt que d'une ville - terminaision "-ia"). Sans certitude cependant.


A+
Christian

---------------------

Broutilles en supplémentEnregistrement du serment d'une sage-femme.

Supplément que je place ici ……parce que je ne sais pas où le mettre.
En feuilletant les registres  on trouve parfois des documents intéressants, souvent écrits en latin  et  que par conséquent  les non latinistes ne peuvent repérer.

J’en ai trouvé un qui peut intéresser  tel ou tel qui suit ce forum.

Il s'agit ici de l'enregistrement du serment d’une sage-femme.

Département 67  Griesheim-près Molssheim 
B . 1624-1753 p.1/171


Voici la transcription et la traduction.



hodie  vigesima nono septembris anni millesimi septingentesimi quadragesimi
quinti coram me infrascripto parocho, pretore Laurentio Meyer et
consule Georgio Erb pagi gresenhemensis, cognitione prius habita de eius
moribus ac scientia juramentum deposuit  munus obstetricis fideliter
obeundi iuxta formulam  in Rituali inscriptam Maria
uxor legitima Joannis Richert textoris et civis griesenhemensis.
ita testor
P. Benedictus Kegelin
parochus in griesen
ordin(inis) Bened(ictorum)


Ce jour 29 septembre 1745, par devant  moi curé soussigné, Laurent Mayeur préteur et Georges Erb consul  de la ville de Griesheim ,  connaissance ayant été préalablement prise de ses mœurs(= de sa moralité)  et de ses connaissances,  a déposé serment d’ assumer  fidèlement la charge de sage-femme selon la forme inscrite dans  le rituel Marie épouse légitime de Jean Richert tisserand et citoyen de Griesheim.
Ainsi je l’atteste.
P. Benoît Kegelin
Curé de Griesheim
de l’Ordre de Bénédictins.

pretor : j’ai traduit par préteur ; désigne sans doute le maire.A vérifier
consul : j’ai laissé consul ; sans doute le représentant du roi dans la ville/région ; à vérifier aussi.

A noter :
- le serment est prêté tout autant devant l’autorité civile que religieuse .

- La sage femme a préalablement été soumise à un examen de moralité et de connaissances médicales et religieuses. Elle doit en particulier montrer qu’elle est bien au fait de ce qu’il y a à faire (gestes, paroles, etc.) pour baptiser valablement un enfant en péril de mort imminente (in periculo mortis imminentis)

Dommage que le curé n'ait pas recopié  le serment lui-même ! J'aurais aimé le connaître !



jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir Christian,

Merci pour ce complément.

Chose curieuse sur le forum GenéaAuvergne 63, il était question de sage femme aujourd'hui, voir ce lien
http://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/du_coudray.htm.

Bonne soirée

JP

christianvedier
male
Berichten: 6415
Bonjour Jean Pierre,

Sépulture de Jean Becker:

- j'ai traduit tout l'acte ( j'ai ajouté la fin)
- 1744 (et non 1742)
- Patronyme de son épouse  à vérifier. Les autres aussi
-âge : je lis  57 ; 59 possible?  Vous pouvez sans doute facilement  clarifier ce point

anno domini millesimo septingentesimo quadragesimo  quarto die vigesi
ma prima mensis septembris defunctus est aetatis suae  57 ?
annorum  Joannes Becker operarius, relictus viduus Annae  [pfaad??]
p(arochus)  m(eus)  s(anctis) sacramentis eucharistiae et extremae unctionis rite
provisus et a me infra scripto parocho in hoc pago Herlis-
heim sepultus est in coemeterio ecclesiae  eiusdem loci
praesentibus testibus Michaele  Bucker operarius Jaco-
bo Bucker operarius, et Adamo  [Fihl] operario commoran-
tibus in hoc pago Herlisheim qui omnes notam suam fecerunt de-
clarantes se nescire scribere

le 21 septembre 1744 est décédé à l’âge de 57 ? ans Jean Becker ouvrier veuf de Anne [Pfaad ??] , mon paroissien, conformément au rituel muni des saints sacrement de l’eucharistie et de l’ extrême onction , et par moi soussigné  curé  de cette ville de Herrlisheim  a été inhumé dans le cimetière de l’église de ce même lieu en présence des témoins Michel Bucker ouvrier, Jacques Bucker ouvrier, et Adam [Fihl] ouvrier, résidents de  cette ville de Herrlisheim , qui tous on fait leur marque déclarant  ne pas savoir écrire


A+
Christian

jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour Christian

Merci pour cette nouvelle transcription et traduction. Je vais regarder.
 
S..baudia , pourrait être Sapaudia la Savoie en latin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sapaudie), autrement la ville italienne Sabaudia.

Son épouse Anne  patronyme PFAADT.
Par contre écrit PFAAD pour sa soeur épouse de Philippe PFISTER.

Bonne journée.

Jean-Pierre

PJ: Jean BECKER X Anne PFAADT - 25/01/1724- Herrlisheim - 3 E193/9 -page 10
Bijlagen
x 1724 BECKER-PFAADT.jpg

christianvedier
male
Berichten: 6415
Bonjour Jean-Pierre,

Becker   x   Pfaadt

Voir notes

--------
Pour josé:

Vous souvenez-vous de "dumtaxat/duntaxat"?
C'est mon troisième (ou 4ème) ici  !!
---------------


hodie vigesimo quinto mensis januarii anni millesi-
mi septingentesimi vigesimi quarti tribus pro-
clamationibus in hac  duntaxat ecclesia publice
factis , ac nullo detecto impedimento a me
infrascripto parocho ecclesiae parochialis            5
in Herlisheim praevie recepto mutuo con-
sensu in facie ecclesiae   coniuncti fuerunt
honestus adolescens Joannes Becker
filius Michaelis Becker vulgo  [desalton?]
agricolae et Annae Magdalenae [ Baurin ?]  p(arochianae) m(eae)      10
eius uxoris legitimae  com(m)orantium in hoc pa-
go  Herlisheim , et pudica virgo Anna
Pfaadt filia Joannis Pfaadt  p(arochiani) m(ei) agri-
colae  et Margarethae Wickert? eius uxoris  legi-
timae , civium in hoc pago Herlisheim, ambo        15
com(m)orantes ibidem,  adfuerunt testes Micha-
ël Kientz magister scabinorum , Manzelff?
Pfadt vulgo  [de-a?] et agricola, Joannis Buch(s) ?
agricola omnes commorantes in hoc pago
Herlisheim , ex quibus pater sponsi et                20
primus testis una mecum subscripserunt , caeteri
una cum sponsa notam suam fecerunt decla-
rantes se nescire scribere.


Ce jour 25 janvier 1724, après les 3 proclamations publiquement  effectuées  bien évidemment en cette église, et aucun empêchement n’ayant été découvert, par moi soussigné ,curé de l’église paroissiale de Herrlisheim, leur mutuel consentement ayant été préalablement reçu, ont été unis en face de l’Eglise l’honorable jeune homme Jean Becker fil de Michel Becker , alias [------]* , agriculteur, et  d’ Anne Madeleine [Baurin ?], ma paroissienne, son épouse légitime , demeurant en cette ville de Herrlisheim , et la pudique jeune fille Anne Pfaadt fille de Jean Pfaadt mon paroissien, agriculteur,  et de  Marguerite Wickert ? son épouse légitime, citoyens de cette ville de Herrlisheim, tous les deux (= les mariés) demeurant en cette même ville ; furent témoins Michel Kientz , maître des échevins (= premier échevin ?), [Manzelff ?] Pfadt , alias [-------] et agriculteur , Jean  (Buchs ?]  agriculteur, tous demeurant en cette ville de Herrlisheim, parmi lesquels le père de l’époux et le premier témoin avec moi ont soussigné,  les autres avec l’épouse, déclarant ne pas savoir écrire,  ont fait leur marque

Tous les patronymes sont à vérifier (par principe)

Quelques  points non élucidés :
ligne 9 et  18 , après « vulgo » ( =vulgairement, familièrement appelé = alias), un mot que je lis mal ; je ne reconnais  pas un mot latin dans aucun des  2 cas; il s’agit du « petit nom /sobriquet» de la personne  ; un mot allemand je suppose
ligne 17 : magister scabinorum = maître des échevins = premier échevin ?  fonction à préciser.
ligne 17 : Manzelff/Manzelft ?  (c‘est ce que lis) ; est-ce un prénom ?
ligne 18 : Buchs : je pense que la dernière lettre est un « s » (à forme un peu bizarre); à vérifier


Je continue à chercher pour les points en suspens concernant les actes précédents. ("S--aubia" en particulier)

A+
Christian


jlouismartin
jlouismartin
Berichten: 11852
Bonjour Christian,
Sabaudia me semble certain. C'est le J (de Joannis) de la ligne supérieure qui "trouble" un peu
la lecture.
A+
J.louis
------>>>>>  Par choix personnel, mes logiciels N'ACCEPTENT PAS les photos en pdf. Uniquement en jpeg.

demarbaixjose
male
Berichten: 1867
Salut Christian,

Et en votre absence,le 2/8, est encore arrivé un autre duntaxat dans un acte de 1707 à Andlau déposé par Taillard3...
L'expression n'est donc plus aussi rare, en tout cas pas en Alsace!

@+
José

christianvedier
male
Berichten: 6415
Sabaudia, bien sûr !
Je me suis laissé abuser par ce "j" parasite !  Jean-Pierre a vu juste!
Quant à choisir entre  Sabaudia (Savoie) et  la ville italienne du même nom, à vous Jean-Pierre de trancher !

Restent les problèmes du dernier acte (Becker x Pfaadt).

-dumtaxat : je suis allé voir dans le registre; ce curé l'utilise souvent (à chacun ses tics de langage et d'écriture !)

A+
Christian

jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir à tous,

Encore merci pour cette transcription.

Sur Gallica, Sadaubia est un terme connu, la premiere reference donne une carte "Sabaudia ducatus Savoye".

Maintenant il va falloir que je trouve une explication de cette "degringolade sociale", du grand-pére Michel qui savait signé au petit-fils Adam, vagi.

Le sens des termes agriculteur = laboureur ; ouvrier = journalier.

Pour l'nstant pas trouvé ° de Jean et °+ d'Anna.

Bonne soirée

Jean-Pierre

jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir à tous,

J'ai enfin trouvé l'acte de décès d'Anne PFAADT.
Soit le 17/02/1741 1740 à l'age de 40 ans.(erreur de lecture)
Le terme vulgo est repris dans l'acte mais je n'ai pas réussi à transcrire le mot suivant.

Bonne soirée et WE.

Jean-Pierre
Bijlagen
+1740 Anna PFAADT.jpg

christianvedier
male
Berichten: 6415
Bonjour Jean Pierre,

Pas plus ici que sur l'autre acte je n'arrive à re connaitre un mot latin  après vulgo (ici peut-être  2 mots).
Je suis de plus en plus convaincu  qu'il s'agit de mot(s) allemands/alsaciens.
Je crois qu'il serait bon de demander aux germanistes d'y mettre leur nez . Faites-en la demande sur le forum adéquat.

anno domini millesimo septingentesimo quadragesimo die
septimo mensis fabruarii defuncta est aetatis suae circiter
40 annorum Anna Pfaadt uxor Joannis Becker  vulgo
[du-----]  [-------] sacris sacramentis eucharistiae et
extrema unctione rite provisa et a me infra scripto
parocho in hoc pago Herlisheim sepulta est in coeme-
terio ecclesiae eiusdem loci presentibus testibus Jo-
anne Buchs operario et Jacobo Becker agricola com(m)o-
rantibus in hoc pago Herlisheim, qui omnes notam
suam fecerunt declarantes se nescire scribere.

nota    + mariti  nota  + primi testis  nota  + secundi testis
Joannes Casparus  [Pfast]  parochus hic


le 7 février 1740 est décédée âge de 40 ans Anne Pfaadt femme de Jean Becker, alias [-----]  [-----]  munie  selon le rituel des saints sacrements de l’eucharistie et de l’extrême onction et par moi curé soussigné de cette ville de Herrlisheim  elle a été ensevelie dans le cimetière de ce même lieu en présence des témoins Jean Buchs  journalier et Jacques Becker agriculteur résidents de cette ville de Herrlisheim , qui tous, déclarant ne pas savoir écrire, ont mis leur marque.

marque + de l’époux , marque + du premier témoin , marque +du second témoin
Jean Gaspard [Pfast]  curé d’ici

A+
Christian

jpbte63
male
Berichten: 25
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour Christian,

Je vous remercie.

Je vais poser la question sur le forum allemand.

D'autre part, je reviens sur 2 points.
ligne 9 et  18 , après « vulgo » ( =vulgairement, familièrement appelé = alias), un mot que je lis mal ; je ne reconnais  pas un mot latin dans aucun des  2 cas; il s’agit du « petit nom /sobriquet» de la personne  ; un mot allemand je suppose dans un acte de décés "BECKER vulgo dum altun" j'ai trouvé qu'il y a une forte similitude avec "desalton".

ligne 17 : Manzelff/Manzelft ?  (c‘est ce que lis) ; est-ce un prénom ? dans le registre j'ai trouvé Marzolff ou Marzolph comme prénom.Et Marzolphy (i) en patronyme.

Cordialement

JP

135392
135392
Berichten: 3
Stamboom : Grafisch
Stamboom bekijken
Vulgo : "familièrement" dans le sens effectivement de sobriquet ou surnom.Dictionnaire Gaffiot, Latin/Français : vulgo = couramment, communément.
Et je pense que les mots qui suivent doivent être "den alten" c'est à dire "le vieux" pour ne pas le confondre avec "le jeune", car il y a certainement quelqu'un qui porte le même nom et prénom dans le village.

J'ai aussi trouvé cela dans des actes de la commune de Herrlisheim (67) où je fais des recherches sur mes ancêtres et dans d'autres communes Alsaciennes également.
Les curés écrivaient le Latin, mais parlaient l'Alsacien comme tout un chacun et le mélange et deux langues n'est pas étonnant.

Si vous avez des problèmes de traduction : il existe "la maison des familles", une association et grosse source documentaire, dans le Haut-Rhin, à GUEBWILLER, qui possède d'ailleurs en micro-films tous les registres paroissiaux et actes de l'état civil de l'ensemble des communes du département 68 avec un personnel formidable, dispensant des cours de paléographie. Ils sont à même de vous aider à déchiffrer ce que vous n'arriveriez pas à lire en langue "germanique". Sinon, je pense que les archivistes de la ville de Strasbourg (CUS) seraient également prêts à vous aider.

Bien à vous
Mireille

jlouismartin
jlouismartin
Berichten: 11852
135392 schreef:
03 oktober 2013, 14:27
t
Et je pense que les mots qui suivent doivent être "den alten" c'est à dire "le vieux" pour ne pas le confondre avec "le jeune", car il y a certainement quelqu'un qui porte le même nom et prénom dans le village.
Bonjour,
Après avoir lu votre message, je suis retourné sur le 1er acte. Je lis "des alten" c-a-d au génitif pour s'accorder avec Michaelis. Le curé mélange les langues, mais est attentif aux accords.
Bravo, vous avez trouvé le bon mot  :)
Reste le dernier alias --> du (S?)........    op------ii.  Là, la terminaison en "ii" est en accord avec Joannis (le fils de Michel). Il ne s'agit pas de la même personne et  l'alias est différent. Vu la terminaison, je pencherais pour du latin cette fois.
Des mots commençant par "op" et se terminant par "ius" ou "ium", Christian ou José vont trouver.
A+
J.louis
------>>>>>  Par choix personnel, mes logiciels N'ACCEPTENT PAS les photos en pdf. Uniquement en jpeg.

Plaats reactie

Terug naar “Latin (paléographie et traduction)”