Plaats reactie

Aide à l'indexation des inventaires de Me Nicolas Lenoir (1573-1629)

cdemaz
cdemaz
Berichten: 2582
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
http://www.geneanet.org/archives/regist ... ion=318774
Inventaires de Nicolas Lenoir - AN ET-XLV-164 (1619-1629)

...
341 P
363 P
417 Ch
424 Ch

431 JD
444 JD

458 Ch

Bonjour Pascal,

Sur ton acte je pense que c'est GOURRIET, huissier ès finances. Et oui c'est bien Speusippe :
https://www.geneanet.org/prenom/Speusippe

Et ta lecture, ainsi que les signatures ne laisse aucun doute sur le patronyme HINSELIN, que j'avais lu par erreur HUISELIN, je corrige :roll:

A plus tard.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Berichten: 6176
Bonjour à tous,

Mes derniers Lenoir :

[164 - 431] 7 mai 1619 – Inventaire et récolement dressé après le décès de défunte Martine CHARBONNYER, à la requête de son veuf Jean LANGLOIS, valet de garde-robe du Roi, demeurant rue de la Pelleterie, tant en son nom que comme tuteur et curateur de leurs enfants mineurs Me Jean LANGLOIS, avocat en Parlement, âgé de 24 ans ou environ, Nicolas LANGLOIS, âgé de 19 ans ou environ, Martin LANGLOIS, âgé de 18 ans ou environ, Germain LANGLOIS, âgé de 17 ans ou environ, Geneviève LANGLOIS, âgée de 13 ans ou environ, Madeleine LANGLOIS, âgée de 19 ans ou environ et Marie LANGLOIS, âgée de 17 ans ou environ, et en la présence de Me Adrien DEMUSINS / MUSINS, procureur au Châtelet de Paris, mari de Jeanne LANGLOIS, lesdits Jeanne et mineurs frères et sœurs, habiles à se dire, porter et nommer héritiers d’icelle défunte leur mère, et aussi en la présence de noble homme Me Georges Lefebvre, stipulant pour lesdits mineurs pour l’absence de vénérable et discrète personne Me Jacques RENOIRAY, chanoine de la Sainte-Chapelle du Palais, qui a été tuteur subrogé desdits mineurs et a refusé de comparaître, après qu’il a été condamné à ce faire par plusieurs jugements.
Les biens montrés et mis en évidence par ledit Jean LANGLOIS et par Marguerite DELAHAIE sa nièce.
(vue 437) conventions de mariage entre ledit veuf Jean LANGLOIS et ladite défunte Martine « LEFOURBEUR » (confusion avec le nom de la mère de la défunte) – coté 1
(vue 437) conventions de mariage entre lesdits Adrien MUSINS et Jeanne LANGLOIS – coté 2
(vue 438) ladite défunte héritière de feus Gilles CHARBONNYER et Antoinette LEFOURBEUR ses père et mère ; Jean DELAHAIE et Catherine CHARBONNYER l’aînée sa femme, Pierre FONTAINE et Catherine CHARBONNYER la jeune sa femme, fille des mêmes – cotés 6 et 7.

[164 - 444] 30 septembre 1619 – (vue 448) Inventaire dressé après le décès, survenu le 14 septembre 1619, d’une colique intestinale, de feu Joachim VAIGNART / VAIGNARD, maître boulanger à Paris, à la requête de sa veuve Nicole ROUSSEL, demeurant rue Mortellerie, en la maison où pend pour enseigne le Croix-de-Jérusalem, faisant l’un des coins de la rue Geoffroy-l’Asnier, tant en son nom, à cause de leur communauté, que comme tutrice élue par justice aux personnes et biens de leurs enfants mineurs Vincent VAIGNART, âgé de 21 ans, Laurent VAIGNART, âgé de 19 ans, Geneviève VAIGNART, âgée de 16 ans, Marie VAIGNART l’aînée, âgée de 16 ans et Marie VAIGNART la petite, âgée de 10 ans, habiles à se dire et porter héritiers dudit défunt, en la présence de Laurent LESCUREUX, geôlier de prison du chapitre Notre-Dame de Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.
Cet inventaire est précédée de 3 pièces :
(vue 444) requête de la veuve qui, afin d’obtenir l’autorisation de procéder audit inventaire, présente des certificats affirmant que le défunt n’est pas mort de la « maladie contagieuse »
(vue 446) certificat établi par Charles Fuzeau, commissaire examinateur au Châtelet de Paris, au quartier de Saint-Gervais et de la Mortellerie, affirmant que la maison du défunt n’était pas touchée par la « maladie contagieuse », et que le défunt est bien décédé de colique intestinale, selon Mathieu Franchomme, maître apothicaire et voisin du défunt
(vue 447) certificat dudit Franchomme, établi devant témoins
Titres inventoriés :
(vue 453) promesse et conventions de mariage.

À bientôt.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Berichten: 6176
cdemaz schreef:
22 december 2019, 08:23
GUILLES (GUILLEU ?), maître cordonnier à Paris. A la requête de sa veuve, Marie ROUSSEAU, tant en son nom que comme tutrice de Madeleine GUILLEU,
Vue 429, cote 1 : 1608 – Contrat de mariage Denis GUILLER x Marie ROUSSEAU.
Pour Christophe : je lirais plutôt GUILLES, pour toutes les occurrences :
Screenshot_2019-12-24 AN ET-XLV-164 1619 - 1629 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
La finale se rapproche bien de celle de "faites" à la ligne précédente, et se distingue de celle de "pour" et de "parvenir".
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Berichten: 5261
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour Pascal,
dans le 164-363, je pense que c'est commis qu'il faut lire

droits, de Jacques et François LEMPEREUR, émancipés pour la jouissance de leurs biens, assistés de maître Speusippe GOURRIET, huissier en les finances, leur curateur à leurs causes, et encore en la présence de Pierre de VAULX, commis dudit sieur LE TENNEUR...

Bien sûr, ce peut aussi être l'abréviation de commissaire...
Cordialement
Jean Paul

pganier
pganier
Berichten: 4887
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour,

Voilà celui-là encore bien incomplet...:

[164–341] 15 juin 1621 - Inventaire après le décès de maître Antoine MULLOT, commis au greffe criminel en la Cour de parlement, à la requête d'honorable femme Claude PIGNIER, au nom et comme exécutrice du testament et ordonnance de dernières volontés dudit défunt, demeurant à Paris, rue de la Haute-Vannerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, et en la présence de vénérable et discrète personne messire Mathurin MULLOT, prêtre curé en l'église Notre-Dame de l’abbaye de Potinière, frère dudit défunt, habile à se dire et porter seul son héritier, assisté de messire Jean DELORME, procureur ??? en l'église dudit Potinière, logé en cette ville de Paris, rue Saint-Jean-de-la-Ruelle ???, en la maison où est pour enseigne L'Arbre sec, proche la maison de La Salamandre.

Joyeux noël ;)
Laatst gewijzigd door pganier op 25 december 2019, 10:51, 4 keer totaal gewijzigd.

cdemaz
cdemaz
Berichten: 2582
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Joyeux Noël à tous zé toutes,

Pascal, pour compléter :
Mathurin MULLOT, prêtre curé ès église Notre-Dame de l’abbaye de Potinière.

A plus tard.
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Berichten: 2582
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Et pour finir avec Nicolas, voici ce long acte (j'ai laissé des titres et papiers pour qui veut :roll: ) :

[164–458] Le vendredi 15 janvier 1621 – Inventaire après le décès de feu sieur Jacques DAMPMARTIN, bourgeois de Paris. A la requête de dame Marie CHARPENTIER, sa veuve, en son nom et comme donataire mutuelle (acte du 4 février 1588), et aussi comme exécutrice conjointement avec maître Philippe CONTENOT, notaire au Châtelet, du testament du défunt (du 24 décembre 1620, et codicille du 3 janvier 1621). Et en la présence de noble homme Jean de BORDEAULX, conseiller du Roi et payeur des gages de messieurs de la cour de Parlement à Paris, sieur du Vivier et des Fontaynes Baudouyn, noble homme Jean SAUZION, secrétaire de la chambre du Roi et madeleine de BORDEAULX sa femme, et dame Geneviève de BORDEAULX, veuve de noble homme maître Martin de LAULNE, conseiller du Roi et auditeur en sa chambre des comptes à Paris, tous neveu et nièces du défunt sieur DAMPMARTIN. Les biens étant en la maison en laquelle ils demeuraient, où le défunt serait décédé, sise rue du Cul-de-sac en la rue des Bourdonnais, appelé la Fosse aux Chiens, et en autres maisons et lieux. Lesdits sieur et dames de BORDEAULX, frère et sœurs, ont requis que monsieur maître Michel CHARPENTIER, conseiller du Roi en sa cour de Parlement, damoiselle Elisabeth MULOT sa femme, noble homme Claude CHARPENTIER, secrétaire de la chambre du Roi, damoiselle Anne CHARPENTIER, femme de maître Jérôme de BRAGELONNE, dame Catherine CHARPENTIER, femme de noble homme maître Pierre MERAULT, frères et sœurs de ladite dame Marie CHARPENTIER, dame Geneviève MERAULT, veuve de noble homme maître Nicolas GRANDEAU, secrétaire de la chambre du Roi, noble homme Pierre MERAULT, aussi conseiller du Roi et receveur des tailles à Troyes, noble homme Antoine de LARCHE, sieur de St Mandé, conseiller du Roi et lieutenant au bailliage du Palais et damoiselle Marguerite MERAULT sa femme, noble homme Julien BRODEAU, avocat en la cour de Parlement à Paris, et damoiselle Marie MERAULT sa femme, tous lesquels frères et sœurs, neveux et nièces de ladite dame Marie CHARPENTIER, ont été par plusieurs fois et pendant la maladie du défunt en la maison où il est décédé, fassent serment s’ils ont connaissance d’avoir transporté ou vu transporté hors la maison, aucun denier, bagues, joyaux, papiers, titres, ce dont ils n’ont pas connaissance.
Vue 477 : 1595 – Marie DAMPMARTIN, sœur dudit Jacques DAMPMARTIN. Défunt Jean DAMPMARTIN son frère.
Vue 480 : 1588 – Partage entre jean et Jacques DAMPMARTIN, Martin de BORDEAULX et Marie DAMPMARTIN sa femme, de 16 écus deux tiers de rente qui leur appartenait par indivis par la succession de défunts Jean DAMPMARTIN leur père, et Marie DAMPMARTIN, leur tante.
Vue 481 : 1595 – Dame Anne DAMPMARTIN, veuve de noble homme maître Etienne de BREDA
Etc.

Merci Jean Paul.

La suite (Jean Motelet), ici :
https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?t=637464

A plus tard.
Christophe.
Laatst gewijzigd door cdemaz op 26 december 2019, 11:29, 1 keer totaal gewijzigd.

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Berichten: 5261
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir Christophe,

dans ton dernier opus, à la vue 481, Anne de DAMPMARTIN, est veuve de noble homme maître Etienne de BREDA

c'est documenté ici dans l'armorial de d'Hozier

https://books.google.fr/books?id=OSA2AQAAMAAJ&pg=PA262&lpg=PA262&dq=Etienne+de+BREDA&source=bl&ots=AVz2GbXBgA&sig=ACfU3U058bc3SRJ06Ol8nY7feWt9x1OSjA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjYj-DS4tHmAhUKGsAKHReoC7AQ6AEwBHoECAkQAQ#v=onepage&q=Etienne%20de%20BREDA&f=false
Cordialement
Jean Paul

gaillandre
female
Berichten: 71
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir tout le monde
Sur ce fil 2 photos ont été signalées comme floues et refaites ce sont :
la vue 53 de XLV/159 et
la vue 96 de XLV/160.
Ce sont les premières pages des 2 inventaires.
A l'occasion merci de compléter
Cordialement
Annie

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Berichten: 6176
Merci Annie

La 2nde est pour moi ; je prends aussi la première, qui n'était pas réservée.

https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=41724
Inventaires de Nicolas Lenoir - AN ET-XLV-159 (1581-1583, 1590)
...
53 JD

https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=41725
Inventaires de Nicolas Lenoir - AN ET-XLV-160 (1584-1590)
...
96 JD
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Berichten: 6176
Voici ma livraison :

[159 - 53] 29 août 1581 – Inventaire dressé après le décès de feue Marie LE VEST, à la requête de son veuf honorable personne René TROUSSE, marchand de vins (?) bourgeois de Paris, tant en son nom que comme tuteur et curateur de leurs filles mineures Françoise TROUSSE, Anne TROUSSE, Geneviève TROUSSE et Marguerite TROUSSE, et en la présence de Me Pierre LE VEST, procureur en la cour de Parlement, oncle, au nom et comme tuteur subrogé desdites mineures.
(vue 62) contrat de mariage

[159 - 96] 3 décembre 1590 – Inventaire dressé après le décès de feue Blanche LEBOSSU, à la requête de son veuf honorable homme Pierre LEFORT, maître libraire doreur sur bois bourgeois de Paris, tant en son nom que comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, et encore comme tuteur naturel de leur fille mineure Louise LEFORT, et aussi à la requête de Charles TESTART, maître libraire doreur sur cuir à Paris et de Blanche LEFORT sa femme, aussi fille desdits Pierre LEFORT et défunte, lesdites Blanche et Louise LEFORT, sœurs, habiles à être héritières de ladite défunte leur mère.
Les biens étant en une maison assise rue de la Vieille-Draperie, vis à vis de l’église Sainte-Croix, et en une boutique du dessus... le sous chapes (?)

À la fin, ceci :
Screenshot_2020-02-27 AN ET-XLV-160 1584 - 1590 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
:?: :?:

À bientôt, sur une autre chaîne :)
JD

cdemaz
cdemaz
Berichten: 2582
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir la compagnie,

Je lis :
en une boutique du dessus et le soubz chapes (?)

sans rien comprendre :?
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Berichten: 6176
cdemaz schreef:
27 februari 2020, 20:25
sans rien comprendre :?
Christophe.
Tu me rassures :D
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Berichten: 5261
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour,
Peut-être le soubz (é)chop(p)e ?
Cordialement
Jean Paul

nellyarrivet
nellyarrivet
Berichten: 17
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour

Merci J'ai repris les deux vues refaites :
159 53
et 160 96
Cordialement
Nelly

Plaats reactie

Terug naar “Paléographie en français (lecture de textes anciens)”