Plaats reactie

Début et fin d'une célébration de mariage

bavril3
female
Berichten: 14
Stamboom : Grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour,
J'ai, dans mes ancêtres, un couple dont le mariage a été célébré en 1711, puis repris 9 ans plus tard pour terminer la première célébration.
Cet évènement peut-il figurer dans les records ? Si oui, dans quelle rubrique ?
Merci.
Brigitte

buhotmarc
buhotmarc
Modératrice bénévole
Berichten: 36741
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour,

"Terminer une célébration 9 ans plus tard"  ???

Ce ne serait pas un mariage annulé car il n'y avait pas eu une demande de dispense de parenté ou de consanguinité ?

Cordialement
Monique
Modératrice bénévole, sans lien de subordination avec geneanet
------------------
Bouton (sous l'identifiant)  AIDE

bavril3
female
Berichten: 14
Stamboom : Grafisch
Stamboom bekijken
Le premier mariage, du 24 janvier 1711, indique "je soussigné ay reçu le consentement mutuel de mariage de Pierre Ambaud, etc... et de Dle Marie Verdon, etc... je les ay solennellement conjoints en mariage par paroles de présent leur donnant la bénédiction nuptiale etc..."

Le second mariage, du 24 janvier 1720, indique : " ay reçu la permission de Monsieur le curé le consentement du mariage commencé du Sieur Pierre Ambaud et de Marie Verdon ... et ce en vertu de la bulle de dispense de notre St Père le pape etc... après avoir vu laditte sentance et commission adressées à Monsieur Gautier curé du dit lieu actuellement malade jay par luy parachevé les cérémonies commencées en présence des soussignés et parties."

Il faut noter que ce n'est pas le curé Gautier qui a signé l'acte du 1er mariage.

D'autre part, le cercle généalogique de Montendre s'est penché sur la question (il y a déjà quelques années) et ses investigations ont bien abouti à la conclusion qu'il n'y a qu'un seul couple et 2 mariages. De plus ce fut un couple prolifique car en 9 ans plusieurs enfants sont nés.

Bien cordialement.
Brigitte

gondremarck
gondremarck
Berichten: 16729
Bonjour,

Et, selon vous, qu'est-ce qui aurait empêché la conclusion du premier mariage ?  :)

Non malheureusement (pour votre record), il s'agit d'un cas évident de mariage annulé puis re-célébré. Le cas a été plusieurs fois discuté sur le forum.

Voici le scénario: le mariage de 1711 est célébré tout à fait normalement. Des enfants naissent à la suite de ce mariage. 9 ans plus tard, on découvre un lien de consanguinité entre les mariés, qui était passé inaperçu en 1711, ce qui rend le mariage invalide: on annule le mariage, on demande une dispense au pape (c'est le processus normal) et on re-célèbre le mariage dans les règles, avec la dispense de consanguinité.

Si ce second mariage n'avait pas lieu, les enfants nés dans l'intervalle n'étaient pas considérés comme légitimes.

En remontant les deux ascendances, vous devriez trouver assez facilement ce lien de parenté.

G.

nbernad
nbernad
Berichten: 6364
Bonjour,
J'ai pu vérifier qu'un mariage avait été à nouveau célébré, 20 ans après le premier, les époux s'étant trouvés dans un cas de consanguinité pour lequel ils auraient dû demander et obtenir  une dispense.
Il se peut qu'ils n'aient pas sû être parents au 4ème degrès...
En tout cas, le mariage a été (re)célébré, dans la chambre du couple, Monsieur ayant des ennuis de santé.
Ces cas n'étaient pas rares, mais 20 ans......... ;)

Nadine
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

Plaats reactie

Terug naar “Les records de la généalogie”