Plaats reactie

je cherche à savoir la vérité sur mes potentielles origines nobles .

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Berichten: 19295
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour,

Ne faite pas de votre cas une généralité.

En cherchant dans les vieux papiers de famille, dans la presse ancienne, dans les livres sur ma région, dans les documents non numérisées, aux archives, j'ai pu reconstituer une partie de la vie de ces branches non nobles.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

echizelle
echizelle
Berichten: 13764
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
nelfe33 schreef:
17 mei 2019, 08:55
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:03
Je m'étonne toujours de ce besoin de retrouver des ancêtres nobles, voire de prouver une parenté avec Charlemagne
Pour ma part, je trouve ça "utile" dans le sens où on peut remonter plutôt loin (les familles nobles ayant maintenu depuis des siècles leur arbre généalogique, souvent assez précis), et surtout qu'on trouve plus de faits sur la vie de ces personnes que sur les petites gens. Je descend en grande majorité de cultivateurs et vignerons (médocains, ornais, sarthois ou loir-et-chériens), et je regrette de ne rien savoir sur eux si ce n'est leur date de naissance/baptême/mariage/décès (et parfois déménagement grâce aux fiches matricules). Alors que sur mes quelques ancêtres nobles, j'en sais déjà beaucoup plus sur leur vie.

Bonjour,

Il ne faut pas hésiter à plonger dans les actes notariés, les inventaires après décès ( au 19e siècle aussi ils sont
intéressants) , les registres d'hypothèques, du cadastre etc ... et sous l'Ancien Régime, en plus, les rôles des tailles (impôts)

Il y a encore beaucoup à chercher en dehors des actes d'état civil ou des fiches matricules ;) Mais ces
recherches sont souvent à faire sur place aux archives .

Cordialement
Edith

jouhanneau
male
Berichten: 486
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
nelfe33 schreef:
17 mei 2019, 08:55
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:03
Je m'étonne toujours de ce besoin de retrouver des ancêtres nobles, voire de prouver une parenté avec Charlemagne
Pour ma part, je trouve ça "utile" dans le sens où on peut remonter plutôt loin (les familles nobles ayant maintenu depuis des siècles leur arbre généalogique, souvent assez précis), et surtout qu'on trouve plus de faits sur la vie de ces personnes que sur les petites gens. Je descend en grande majorité de cultivateurs et vignerons (médocains, ornais, sarthois ou loir-et-chériens), et je regrette de ne rien savoir sur eux si ce n'est leur date de naissance/baptême/mariage/décès (et parfois déménagement grâce aux fiches matricules). Alors que sur mes quelques ancêtres nobles, j'en sais déjà beaucoup plus sur leur vie.
Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous! A partir du moment où l'on fait de la généalogie, on doit accepter ce que l'on trouve, on ne choisit pas ses ancêtres que je sache - Comme vous je dirais que je suis issu de 99% de petites gens: artisans, paysans, commerçants, et le reste d'une noblesse provinciale longtemps désargentée, car cela existait aussi, mais en effet, cela permet de remonter plus facilement dans ces branches généalogiques et de voir se dessiner des "portraits" plus précis que de relever simplement des actes de naissance, mariage ou décès - Nadine semble faire "un délit de sale gueule" concernant la noblesse, pourquoi cette discrimination qui semble lui tenir à coeur, puisqu'elle revient souvent sur le sujet (voir Charlemagne, en particulier)?...Et une chose à ne pas oublier: la particule n'implique pas forcément la noblesse, la confusion a toujours cours par-ici!

jouhanneau
male
Berichten: 486
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
bricor schreef:
17 mei 2019, 10:27
Bonjour,

Ne faite pas de votre cas une généralité.

En cherchant dans les vieux papiers de famille, dans la presse ancienne, dans les livres sur ma région, dans les documents non numérisées, aux archives, j'ai pu reconstituer une partie de la vie de ces branches non nobles.

Cordialement

Brigitte
Oui, pour les vieux papiers de famille, mais cela est valable pour les paysans qui ont peu bougé de leur coin de campagne et surtout qui ont su conserver ou "oublier" dans un recoin de grenier ou de tiroir, quelques actes (achats, ventes, mariages, testaments) j'en connais peu aujourd'hui qui sont dans ce cas-là...Les gens ne sont plus tellement "conservateurs" même à la campagne et puis les vide-greniers ont aussi fait leur œuvre! ;)

novice
female
Berichten: 731
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
nelfe33 schreef:
17 mei 2019, 08:55
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:03
Je m'étonne toujours de ce besoin de retrouver des ancêtres nobles, voire de prouver une parenté avec Charlemagne
Pour ma part, je trouve ça "utile" dans le sens où on peut remonter plutôt loin (les familles nobles ayant maintenu depuis des siècles leur arbre généalogique, souvent assez précis), et surtout qu'on trouve plus de faits sur la vie de ces personnes que sur les petites gens. Je descend en grande majorité de cultivateurs et vignerons (médocains, ornais, sarthois ou loir-et-chériens), et je regrette de ne rien savoir sur eux si ce n'est leur date de naissance/baptême/mariage/décès (et parfois déménagement grâce aux fiches matricules). Alors que sur mes quelques ancêtres nobles, j'en sais déjà beaucoup plus sur leur vie.
Vous pouvez faire des recherches sur d'autres documents :
- les déclarations de successions à partir des tables de successions en ligne sur les AD 33
- les contrats de mariage ; les tables des CM en ligne pour le 19ème siècle
et d'autres choses à rechercher aux AD:
https://archives.gironde.fr/archive/resultats/hypotheque/n:92?type=hypotheque
Pour le Médoc : bureau de Lesparre
Cordialement
Marcelle

jouhanneau
male
Berichten: 486
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
novice schreef:
18 mei 2019, 10:50
nelfe33 schreef:
17 mei 2019, 08:55
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:03
Je m'étonne toujours de ce besoin de retrouver des ancêtres nobles, voire de prouver une parenté avec Charlemagne
Pour ma part, je trouve ça "utile" dans le sens où on peut remonter plutôt loin (les familles nobles ayant maintenu depuis des siècles leur arbre généalogique, souvent assez précis), et surtout qu'on trouve plus de faits sur la vie de ces personnes que sur les petites gens. Je descend en grande majorité de cultivateurs et vignerons (médocains, ornais, sarthois ou loir-et-chériens), et je regrette de ne rien savoir sur eux si ce n'est leur date de naissance/baptême/mariage/décès (et parfois déménagement grâce aux fiches matricules). Alors que sur mes quelques ancêtres nobles, j'en sais déjà beaucoup plus sur leur vie.
Vous pouvez faire des recherches sur d'autres documents :
- les déclarations de successions à partir des tables de successions en ligne sur les AD 33
- les contrats de mariage ; les tables des CM en ligne pour le 19ème siècle
et d'autres choses à rechercher aux AD:
https://archives.gironde.fr/archive/resultats/hypotheque/n:92?type=hypotheque
Pour le Médoc : bureau de Lesparre
Cordialement
Marcelle
Bonjour, comme d'habitude nous nous sommes bien éloignés du sujet, mais concernant les archives de Gironde, en effet, elles ne manquent pas, pour le XIXe, XVIIIe siècles mais je pense que nelfe33 faisait allusion à des siècles antérieurs et là bien sûr il est plus facile de suivre une lignée noble que celle d'un petit paysan, vous ne croyez pas? Me concernant j'ai pu relever tous mes ancêtres jusqu'à la 7ème générations, soit la première moitié du XVIIIe siècle, je commence à avoir des manques à partir de la 8ème et à la 10ème il ne reste que quelques familles (et encore avec des archives personnelles) Cordialement, MJ.

mbicaismuller
mbicaismuller
Berichten: 12170
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:19
Olivier de Rougé

Une question: comment passez-vous de O.de Rougé à Pierre Plessis Bellieres ?
Bonsoir

en triturant un peu, en partant d'un BELLIERE

dont le père et le grand père seraient PLESSIS BELLERE

Ensuite il y a un Olivier de ROUGÉ sénateur

https://gw.geneanet.org/geneavendeemili?lang=fr&n=de+rouge&nz=blon+d+andigne&oc=1&ocz=0&p=olivier&pz=emma+eulalie

dont le grand père Camille est comte du Plessis Bellière

https://gw.geneanet.org/geneavendeemili?lang=fr&pz=emma+eulalie&nz=blon+d+andigne&p=camille&n=de+rouge

Ceci me semble très hasardeux, de plus je ne vois pas pourquoi le fils d'Olivier de ROUGÉ ne s'appellerait pas plutôt de ROUGÉ.

Cordialement
Marie Louise

En óutobre, lou porc souto lou róure
En octobre, le porc sous le chêne

echizelle
echizelle
Berichten: 13764
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir,

Plessis Bellière est une branche de la famille de Rougé, branche éteinte en 1732
sans descendant https://fr.wikipedia.org/wiki/Plessis-Belli%C3%A8re
subsiste actuellement la branche de Rougé .

Il faut vraiment que Floriane reprenne ses recherches à partir des actes de naissance, mariage et décès
depuis l'arrière-grand père Pierre BELLIÈRE né en 1912 en remontant dans le temps au 19e siècle
puis au 18e etc...

Cordialement
Edith

nnormandie
nnormandie
Berichten: 139
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
bonjour

entre l'info Pierre BELLIERE né en 1912 à Pretreville et PLESSIS-BELLIERE il y a incohérence
(voir pièce jointe)
il serait intéressant d'avoir les infos sur le grand père.
Bijlagen
Belliere02.jpg
Belliere01.jpg

mbicaismuller
mbicaismuller
Berichten: 12170
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonsoir

avec cet acte de naissance 1912 de Pierre BELLIÈRE il apparait qu'il est fils de

Raymond Edmond Emile BELLIÈRE (qui semble avoir disparu de la circulation en 1912 )

et de Elise Blanche SAUVAGE.

Cordialement
Marie Louise

En óutobre, lou porc souto lou róure
En octobre, le porc sous le chêne



echizelle
echizelle
Berichten: 13764
Stamboom : Niet grafisch
Stamboom bekijken
Bonjour à tous,

Floriane n'ayant donné aucune nouvelle depuis le 16 mai, est-il nécessaire de poursuivre
des recherches ? Cela aura permis à Floriane d'avancer un peu dans son arbre, mais
c'est peut-être à elle à présent de poursuivre et de corriger son arbre, puisqu'il n'y a aucune raison d'y ajouter
le nom PLESSIS ;)
La famille PLESSIS-BELLIERE est éteinte de puis le 18e siècle .

Cordialement
Edith

nbernad
nbernad
Berichten: 4489
Stamboom : Grafisch
Stamboom bekijken
jouhanneau schreef:
17 mei 2019, 15:31
nelfe33 schreef:
17 mei 2019, 08:55
nbernad schreef:
17 mei 2019, 08:03
Je m'étonne toujours de ce besoin de retrouver des ancêtres nobles, voire de prouver une parenté avec Charlemagne
Pour ma part, je trouve ça "utile" dans le sens où on peut remonter plutôt loin (les familles nobles ayant maintenu depuis des siècles leur arbre généalogique, souvent assez précis), et surtout qu'on trouve plus de faits sur la vie de ces personnes que sur les petites gens. Je descend en grande majorité de cultivateurs et vignerons (médocains, ornais, sarthois ou loir-et-chériens), et je regrette de ne rien savoir sur eux si ce n'est leur date de naissance/baptême/mariage/décès (et parfois déménagement grâce aux fiches matricules). Alors que sur mes quelques ancêtres nobles, j'en sais déjà beaucoup plus sur leur vie.
Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous! A partir du moment où l'on fait de la généalogie, on doit accepter ce que l'on trouve, on ne choisit pas ses ancêtres que je sache - Comme vous je dirais que je suis issu de 99% de petites gens: artisans, paysans, commerçants, et le reste d'une noblesse provinciale longtemps désargentée, car cela existait aussi, mais en effet, cela permet de remonter plus facilement dans ces branches généalogiques et de voir se dessiner des "portraits" plus précis que de relever simplement des actes de naissance, mariage ou décès - Nadine semble faire "un délit de sale gueule" concernant la noblesse, pourquoi cette discrimination qui semble lui tenir à coeur, puisqu'elle revient souvent sur le sujet (voir Charlemagne, en particulier)?...Et une chose à ne pas oublier: la particule n'implique pas forcément la noblesse, la confusion a toujours cours par-ici!
En aucun cas "un délit de sale gueule"
C'est interprêter mes propos et me prêter des sentiments et des conclusions qui ne sont pas les miens

Je rencontre des personnes qui débutent leur généalogie avec en arrière-pensée l'idée qu'elles vont se découvrir une ascendance noble ou prestigieuse......
Soit parce qu'elles ont en mémoire des récits familiaux, soit parce qu'elles prennent pour argent comptant l'affirmation "Nous sommes tous descendants de Charlemagne"
Leur déception, quand elles ne trouvent pas, les amène à se désinteresser puis abandonner les recherches

Nous sommes probablement plus nombreux à descendre de gens simples que de nobles ou notables

Je descend de familles de petite noblesse locale avec ou sans particule, de bourgeois, d'artisans, de laboureurs, de brassiers et journaliers
Ce sont ces derniers qui m'interessent parce qu'ils sont les plus nombreux et qu'ils sont bien moins étudiés que les "personnalités"

Au-delà des actes BMS et NMD qui ne sont qu'une trame mais ne donnent, à mon avis, pas beaucoup de détails, les actes notariés expliquent bien plus la vie ordinaire de nos ancêtres à travers leurs CM, leurs testaments, les donations, les ventes, achats, locations.....
Ils estaient, parfois dans de longs procès, contre des voisins ou leurs proches, gagnaient ou perdaient, se ruinaient aussi
Ils allaient de temps en temps mourir au bagne, leurs biens étaient saisis.........
Ex: toute une famille décimée, le père au bagne, la mère et les filles recevant des coups de fouet parce qu'ils étaient compices des malversations du fils condamné, lui, à la pendaison...........

C'est la sociologie qui m'interesse à travers la généalogie
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH

Plaats reactie

Terug naar “Noblesse”